Les derniers articles


Compétence Aménagement Numérique

Concernant la délégation de la compétence aménagement numériques à la Communauté des Communes, je crains que les conseillers communautaires n'aient pas mesuré la portée de leur vote.
Et que la plupart des élus ne se rendent pas compte de l'importance grandissante d'un tel sujet qui hypothèque l'avenir de la Vallée d'Aspe.
Aujourd'hui la vie dans notre vallée, et plus spécialement dans ses zones les plus reculées, n'est rendue possible que par l'accès internet qu'il soit professionnel ou de l'ordre de la vie quotidienne. Si nous pensons pouvoir un jour repeupler notre vallée, cela passera à coup sûr par un développement du numérique.

Déjà, cette compétences ne me semble pas relever de la Communauté des Communes car les topologies et choix de développement ne sont pas les mêmes selon les villages.
La loi LCEN sur l'économie numérique avait enfin donné en 2004 la possibilité aux collectivités locales de ne plus être dans la main des opérateurs mais de devenir acteur de leur développement numérique. Concrètement cette loi permet, par exemple, la pose de fourreaux pour la fibre optique lors de travaux dans leurs rues. Sans cette compétence, toutes les dépenses engagées par les communes seront refusées par la perception et devront être décidées... à l'échelon départemental ! 

Car la Communauté des Communes veut disposer de cette compétences pour la confier à un syndicat départemental. 
Nous devinons ici la volonté de centraliser les subventions européennes récemment annoncées. Bien sûr, comme pour les projets précédents, les opérateurs auront une place de choix dans les décisions et malheureusement pour nous et notre population, nos intérêts ne sont pas les mêmes.
Les opérateurs cherchent à rentabiliser au maximum chaque infrastructure et donc le potentiel de clients en vallée d'Aspe fait que nous pourrons toujours attendre. D'ailleurs, on note l'absence d'engagement du département sur les délais.
Il est facile de faire rêver des élus ne connaissant pas ces sujets en leurs annonçant des prix de raccordement incroyablement bas pour la fibre chez l'abonné, alors que dans le Schéma Directeur d'Aménagement Numérique du CG64 (SDAN), il est écrit page 24 que dans le cadre de l'objectif final de 2022, ce raccordement fibre « sera disponible notamment dans les zones les plus densément peuplées ». Pensez-vous que nous sommes concernés ?
De même, il aurait semblé judicieux et normal de faire un bilan du déploiement de la fibre qui traverse notre vallée depuis 2007 mais dont les raccordements directs se comptent sur les doigts d'une main à cause de tarifs exorbitants.
D'autre part, nous avons la chance d'avoir sur notre territoire un opérateur reconnu par l'ARCEP très au fait de ces problématiques. Ne pas l'avoir consulté semble pour le moins étrange.  


Pourquoi ne pas laisser les communes choisir de donner ou non leur délégation au syndicat départemental ?
Cette méthode qui consiste à capter le pouvoir décisionnel avant même de pouvoir proposer un projet avec des objectifs et délais précis, ne correspond pas à l'idée que je me fais de la démocratie.

Comme d'autres j'ai été élu pour participer à la construction de l'avenir mais sans les compétences dans lesquelles nous pouvons apporter quelque chose, notre mandat n'a pas vraiment de sens. Ceci est aussi valable pour les compétences école ou tourisme.

L'échec chronique à endiguer l'exode rural ne peut être enrayé que par une liberté d'initiative et d'expérimentation de nos communes si spécifiques.
L'ensemble des nouvelles installations, notamment dans nos quartiers désertés de la haute vallée d'Aspe, ne s'est fait que grâce à un accès internet de qualité.
De même, l'expérience montre que l'ensemble des nouveaux arrivants et des actifs résidants à l'année dans les quartiers le font grâce à internet. La plupart de ces raccordements a été possible grâce à la liberté et l'inventivité associative. Cette expérience démontre que ce développement ne peut pas être fait dans le simple cadre marchand. 
Cette problématique dépasse largement notre vallée, j'encourage vivement ceux que ça intéresse à se renseigner via les prises de position de la FFDN (Fédération des Fournisseurs d'Accès à Internet associatifs). 

Malgré ces circonstances, je vous souhaite une très bonne année 2015, mais, espère ardemment que les conseillers communautaires autoriseront les communes qui le souhaitent à conserver leurs compétences numériques même si cela est conditionné à la présentation d'un projet solide pour les années à venir.

En espérant contribuer à l'intérêt général de notre territoire.

Alexis Kronheim
Conseiller municipal



Références :

L1425-1 du CGCT autorise les collectivités locales à créer et exploiter des réseaux de communications électroniques.

SDAN 64

IRIS 64

Études de la FFDN

1 commentaire
Voir les articles de la catégorie : Communication inter-habitants


Remous autour du départ du directeur de Clair Matin

Le directeur du Foyer P.E.P. "Clair Matin" a quitté ses fonctions après une douzaine d'année à Borce.
Ce qui au départ est une simple négociation avec une rupture conventionnelle en novembre dernier, a pris une nouvelle dimension en décembre avec la découverte de faits répréhensibles : le règlement d'achats personnels avec le compte de l'établissement.

- Des faits reconnus par l'intéressé et qui lui a valu une mise à pied le 17 décembre dernier.
- Le Conseil d'Administration des PEP a été informé de la situation et le vice-président Jean Bourdaa a demandé qu'une plainte soit déposée.
- "Le président n'y était pas favorable pour ne pas nuire à l'image de l'association et 8 administrateurs l'ont suivi, 5 étaient contre et 3 se sont abstenus" a confié Jean Binet, administrateur présent à la réunion. Je trouve cela très regrettable pour notre association qui s'occupe de jeunes, au regard des missions qui sont les nôtres. Quelle image renvoyons-nous ?"
- Une position dénoncée également par le SNES-FSU qui siège au Conseil d'Administration, son représentant quittant la séance après le vote.
- Une situation qui mobilise les syndicats de salariés des PEP. "Au cours de la dernière réunion du Comité d'Entreprise, début janvier, tous les syndicats unis ont demandé qu'une plainte soit déposée, mais on nous répond que ce n'est pas d'actualité" témoigne Sylvie Bigué, déléguée syndicale.

A Borce, si le personnel reste discret sur la situation, la municipalité s'inquiète de la situation.
- Le Conseil Municipal a écrit aux administrateurs des PEP pour demander des informations et les suites données.

Mais le plus virulent, est René Rose, ancien directeur du Foyer Clair Matin "je trouve cela inacceptable; Je me suis rapproché de nombreux anciens directeurs et personnel de Borce et Peyranère, et nous sommes tous d'accord. Il faut porter plainte contre ces agissements, et je compte m'en entretenir avec le président Jean-Jacques Gouaillardet dès vendredi, puisque je suis invité à l'inauguration du siège social à Billère."

Odile Isern

1 commentaire
Voir les articles de la catégorie : Communication inter-habitants


Borce - Voeux 2015
Borce - Voeux 2015

A l'occasion de la nouvelle année, le Conseil Municipal de Borce est heureux de vous accueillir samedi 24 janvier à 16h à la Maison pour Tous.

Ajouter un commentaire
Voir les articles de la catégorie : Communication inter-habitants


Fin de ma participation à HAHD
Fin de ma participation à HAHD

Pour une raison de limitation technique, j'ai publié sur ce site un article représentant mon opinion personnelle avec une signature au nom de l'association hahd.

C'était une erreur et je ne souhaitais nullement engager l'association, ni lui porter préjudice. Cet article portant sur la défense des libertés fondamentales et le respect de la vie privée n'engage que moi.

Suite à cette erreur, je prends mes responsabilités et pour qu'il n'y ait pas de confusion possible, je quitte la fonction de technicien que j'ai continué d'occuper bénévolement depuis mai 2014 et je cesse toute participation au sein de l'associationdès aujourd'hui jeudi 15 janvier 2015. J'ai demandé que me soit retirée l'adresse technicien@hahd.fr

Ce message est le dernier que je poste sous l'identité du technicien de l'association.

Je vous présente à tous mes excuses pour l'agitation que j'ai pu causer.

Ajouter un commentaire
Voir les articles de la catégorie : Communication inter-habitants


Et si l'action locale pouvait changer le Monde

En France, en Espagne, en Grèce, à Borce des gens ordinaires se battent pour rendre la vie meilleure. Et inventer une autre ère du vivre ensemble. Des élus, des citoyens s'aventurent dans de nouvelles façons de gouverner, vivre, consommer ou produire, par delà la diversité des expériences, ces héros ont tous choisi l'action locale. La politique du conseil municipal de Borce est fortement inspirée par ce souffle démocratique, plus question d'attendre le sauveur providentiel pour agir. Partant du constat que ni l'Etat ni le marché n'ont la capacité, la volonté, voire la légitimité, d'organiser efficacement et durablement nos existences ; nous avons décidé d'oeuvrer nous-mêmes pour améliorer notre quotidien et la vie de ceux qui nous entoure, ceci est le début de la démocratie participative. Faire renaitre l'espoir, se battre contre le sentiment d'impuissance né de la multiplication des constats dramatiques de la désertification de nos vallées et zones rurales, crise identitaire, disparition de la civilisation montagnarde du début du siècle dernier, nous voulons prouver que chacun a sa place dans le changement social. Nous prenons actes de l'échec des politiques qui depuis quarante ans n'ont ni réussi à endiguer l'exode rural, ni à convaincre la société Aspoise qu'elle devait changer d'approche avant que ne soit atteint le seuil limite démographique. Certes, il s'agit de rêver d'un changement dont chacun pourrait être acteur à travers le fameux « empowerment », développement du pouvoir d'agir des individus, cher aux anglo-saxons, pas de rêver les solutions déjà à l'oeuvre ; consommateur, élu ou électeur chacun devient co-inventeur de solutions. Notre défi est de rassembler les expériences et de les mettre en mouvement. Transformer les mentalités et la culture locale pour s'adapter au changement en cours, nous rendre résilients et nous réinventer. Nous pouvons imaginer à quoi pourrait ressembler Borce dans 20 ans, ceci nous aiderait à parler de la manière dont on se voit et voit le monde, exprimer ensembles nos peurs, nos questionnements face à notre civilisation montagnarde qui disparaît.

Dépasser les clivages, en s'adressant au plus grand nombre au-delà des affinités politiques, culturelles et générationnelles. Les objectifs poursuivis sont pragmatiques, re-localiser et développer l'économie locale. Toutes la force du combat local se trouve là.

Bonne année 2015 à toutes et tous

Didier Bayens

Ajouter un commentaire
Voir les articles de la catégorie : Communication inter-habitants


Offre d'emploi à temps partiel

Une société de Nettoyage a un poste a pourvoir sur Bedous et Etsaut.
Ils recherchent quelqu'un (H/F) pour le nettoyage de bureau en CDI temps partiel.
2 heures par semaine sur Bedous. toute l'année
2 fois 3h par semaine sur Etsaut (de juillet à aout) et une fois 3h par semaine autres vacances scolaires.

les contacter
Ajouter un commentaire
Voir les articles de la catégorie : Petites Annonces


webcam
webcamHaute AspeHaute AspeHaute Aspe
Météo Haute Aspe --°
1 connecté(s)